Loïc FELIX quitte sa Guyane natale à l’âge de 9 ans pour intégrer le chœur d’enfants des Petits Chanteurs à la Croix de Bois. Quelques années plus tard, il décide de se consacrer à l'art lyrique et entre au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris en 1996 dans la classe de Christiane Eda-Pierre. Il participe par ailleurs aux Master-Classes de Michel Sénéchal, Régine Crespin et Renata Scotto. Il suit parallèlement la classe d’Art Dramatique.

 

Dès sa sortie du Conservatoire, son aisance vocale et scénique lui permet de s'illustrer dans un répertoire très varié qui lui ouvre les portes de nombreuses scènes européennes. Son répertoire s’étend de Mozart, avec Die Entführung aus dem Serail (Pedrillo), La Flûte Enchantée (Monostatos), Les Noces de Figaro (Don Basilio), à Britten avec Albert Herring (rôle-titre). Il a également chanté dans Benvenuto Cellini et Roméo et Juliette de Berlioz, Carmen de Bizet, Tosca et Turandot de Puccini, Werther de Massenet, Dialogues des Carmélites de Poulenc, Falstaff de Verdi, Salomé de Strauss, Hippolyte et Aricie Rameau, La Favorite de Donizetti...

 

L'opérette est l'un des terrains de prédilection de ce ténor au tempérament d'acteur. Ainsi on a donc pu l’entendre dans des œuvres d’Offenbach telles que La Vie parisienne (le Brésilien, Frick, Prosper), Les Brigands (le Caissier), La grande Duchesse de Geroldstein (Fritz, le Prince Paul), La Périchole (Piquillo), Orphée aux enfers (Aristée/Pluton) ou La Veuve Joyeuse (d'Estillac) de Franz Lehar…

 

Loïc FELIX a chanté dans de grandes maisons d’opéra telles que le Théâtre du Châtelet, l'Opéra Comique à Paris, le Capitole de Toulouse, l'Opéra National du Rhin, les Opéras de Lyon, Avignon, Montpellier, Marseille, Monte-Carlo, Nice, Bordeaux, Lille, Nancy... En Europe, on a pu l'applaudir à Vienne, Valencia, Liège, Genève, Edimbourg, Baden Baden, Stuttgart, Munich, Varsovie, Luxembourg, Ancona, Cagliari, Florence, Bologne ou à la Fenice de Venise. Il est par ailleurs l'invité de nombreux festivals tels que ceux de Glyndebourne en Angleterre, d'Aix-en-Provence ou le Wiener Festwochen en Autriche.

 

Il chante sous la baguette de chefs d’orchestre de renommée internationale tels que John Eliot Gardiner, William Christie, Jean-Claude Casadesus, Kent Nagano, Myung-Whun Chung, Lawrence Foster, Marc Minkowski, Paolo Arrivabeni, François-Xavier Roth, David Parry, Kazushi Ono, ou encore Mark Elder... Ainsi que pour de grands metteurs en scène comme David Mc Vicar, Robert Wilson, Olivier Py, Calixto Bieito, Christophe Honoré, Yannis Kokkos, Jérôme Deschamp, Macha Makeïeff, Jean-François Sivadier, Jean-Louis Grinda...

Pour la maison de disque londonienne Opera Rara, Loïc a enregistré Vert-Vert d'Offenbach ainsi qu'Ermione de Rossini, Catarina Cornaro et Maria di Rohan de Donizetti.

 

Parmi ses projets, on peut citer Falstaff à l’Opéra de Lille, à Caen et Luxembourg, Les Contes d’Hoffmann à Bruxelles, Yvonne, princesse de Bourgogne à l’Opéra de Paris, Tosca et La Flûte Enchantée à Marseille, Madame Butterfly à l’Opéra National du Rhin, Carmen au Stade de France

 

 

Septembre 2019